Comment construire un réseau Twitter ?

Comment construire un réseau Twitter ?

Découvrez comment construire un réseau Twitter et comment l’analyser !

Avant d’expliquer le processus qui permet de construire un réseau Twitter, de le représenter et ainsi de pouvoir l’analyser, il est important d’introduire les différents éléments constituant ce réseau.

Un réseau est donc constitué de noeuds, ainsi que de liens, reliant ces noeuds entre eux. Ces noeuds peuvent être reliés ou non.

Transposé à Twitter, un noeud correspond à un compte Twitter tandis qu’un lien entre deux noeuds, correspond à une relation entre ces deux comptes Twitter. Cette relation peut être dirigée, c’est à dire qu’un compte Twitter A suit un compte Twitter B, mais que le compte Twitter B ne suit pas le compte Twitter A. Cette relation peut également être non dirigé, c’est à dire qu’il n’y a pas de sens à cette relation, c’est par exemple le cas lorsque que deux comptes Twitter se suivent mutuellement, ou encore, c’est le modèle de lien entre les comptes Facebook (deux comptes Facebooks sont amis réciproquement).

Pour simplifier la construction et l’analyse de réseau, il souvent utilisé un modèle de liens non dirigés, même dans le cas des comptes Twitter : il y a un lien entre deux comptes Twitter si au moins l’un des deux suit l’autre.

Maintenant que les éléments d’un réseau ont été présentés, nous allons voir comment représenter ce réseau dans la pratique.

Premièrement, il faut récupérer les données Twitter voulues, et les stocker dans des bases de données, pour pouvoir ensuite les réutiliser. Pour cela, il est possible d’utiliser Python ainsi que l’API Twitter, qui met à disposition facilement ces informations. Attention cependant, la récolte de données est bridée par Twitter, et cela pourra prendre un certain temps.

Ensuite, dans un second temps, il faut trier ces données pour ne garder que celles qui semblent pertinentes pour l’analyse voulue. Par exemple, dans un objectif d’identifier les influenceurs d’un domaine donné, il va être intéressant de supprimer les comptes ayant peu de followers, car par définition, ces comptes n’auront que peu d’influence dans la transmission d’une information. Dans le même ordre d’idée il pourrait être intéressant de supprimer les comptes inactifs, en écartant ceux qui n’ont pas Tweeté depuis un moment.

Ainsi, la base de donnée initiale va être filtrée, pour ne garder que des données pertinentes pour notre analyse. Cette base de données va permettre de construire le réseau Twitter, en liant tous les comptes Twitter ayant une relation entre eux (au moins l’un des deux suit l’autre). Une fois ce réseau constitué, il va être possible de calculer différentes mesures représentant divers phénomènes, comme l’homophilie, la densité du réseau etc.

A partir de ces données et de ces mesures, des actions vont être recommandées, correspond à l’objectif initial. Par exemple, si la demande initiale était d’effectuer une analyse de réseau dans un but d’identifier de potentielles pistes de communication intéressante, il va être recommandé certains mots clés gagnants, horaires de diffusion optimales en fonction de la cible et du sujet etc.

Les analyses de réseaux Twitter peuvent donc permettre plusieurs choses : identifier des influenceurs, relais d’information qu’il pourrait être intéressant de toucher en vu d’une diffusion optimale, identifier de potentiels partenaires/clients, mettre en évidence des tendances…

Vous aussi faites appel à Netweets pour analyser votre réseau Twitter et identifier des opportunités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *